La fête des lettres

abc-letters-hard-candy-lollipops

La fête des lettres

Voici un résumé de notre fête des lettres.

À chaque semaine nous apprenons une lettre de l’alphabet. Je commence par la lettre s puisque c’est la première lettre du mot septembre et que l’ami du jour essaie de lire la date, en débutant la journée. Je fais de même pour les autres mois. J’utilise le livre géant ( Raconte-moi l’alphabet) pour présenter les lettres. On nomme pour chaque lettre nos experts de cette lettre, c’est-à-dire ceux qui ont cette lettre dans leur prénom.

Lorsqu’il nous reste environ 4 lettres à apprendre, nous préparons le grand jour de la fête des lettres. On fait une tempête d’idées pour savoir comment nous allons célébrer cet évènement. Cette année, les enfants voulaient inviter leurs parents. Nous avons donc composé une lettre d’invitation. Ensuite nous avons réfléchi aux jeux ou cd de musique que nous avions à la maison dans lesquels les lettres étaient présentes. Un mot donnant la permission aux enfants d’apporter ces jeux le jour de la fête des lettres a été composé et envoyé aux parents. Comme il a été proposé d’inclure un goûter, une demande de contribution volontaire a été ajoutée à notre lettre. Il devait y avoir un rapport avec les lettres dans nos choix d’aliments.

Un élève a suggéré d’écrire des lettres avec du maïs soufflé, un autre avec des réglisses en lacet et un autre a suggéré d’apporter des céréales Alphabits. Nous avons ensuite, selon la réponse des parents, séparé les choses à apporter. De mon côté, j’ai fabriqué de petits livrets d’écrivain en brochant ensemble des feuilles colorées et en utilisant un joli papier métallique en guise de couverture. Le grand jour fût aussi inscrit au calendrier car le plaisir réside également dans l’attente. On comptait à chaque jour le nombre de jours qui nous séparait de la fête, avec fébrilité.

L’après-midi de la fête, nous avons fait une détente spéciale. On pouvait , soit faire une sieste au tapis ou recopier des mots dans notre nouveau carnet avec une musique douce et en silence ou en chuchotant. Inutile de vous dire que l’écriture dans le carnet a été très populaire. Certains enfants avaient apporté des cartes que j’ai vues au Dolorama dans lesquelles on retrouve des mots imagés. J’avais aussi mis à leur disposition des imagiers provenant de notre bibliothèque et de la bibliothèque T.A St-Germain. De plus, j’ai fait une photocopie des affiches maisons utilisées en première année pour apprendre les sons. De cette manière, tout le monde avait quelque chose à recopier. Ensuite, j’ai lu les 5 derniers mots écrits par chacun des élèves. J’en ai profité pour les féliciter tous pour un aspect de leur écriture. EX : Belles lettres, mot complet, belle grosseur de lettre. écriture de gauche à droite etc… Lorsque je n’arrivais pas à lire un mot, je demandais de l’aide de la part de l’écrivain tout en le félicitant tout de même. J’en ai profité pour expliquer aux élèves ce qui rendait mon travail de lectrice plus facile et on se lançait un défi à améliorer la prochaine fois.

Ensuite, j’ai poursuivi cette activité d’écriture une détente sur deux, les jours suivants, en terminant toujours par la lecture de 5 de leurs derniers mots. Ils attendent ce moment avec impatience et découvrent que l’écriture sert à être lu. On a découvert aussi l’importance de remplir les pages du début et de poursuivre à la page suivante pour pouvoir retrouver facilement les 5 derniers mots du jour. À chaque fois, je leur offre de se coucher ou d’écrire pour les laisser libres d’écrire ou pas. Cette année, tout le monde veut écrire et deux enfants cessent d’écrire durant la période pour aller s’étendre sur leur serviette. Ils aiment cette liberté que je leur offre et je vais chercher ainsi des enfants dont les prédispositions pour l’écriture n’étaient pas accentuées. ( L’activité d’écriture dure 20 minutes)

En deuxième lieu, nous avons disposé les jeux reçus de la maison en 5 coins. (Ex : 2 Jeux de Dora dont un de bingo et un de parcours des lettres de l’alphabet. des casse-tête de l’alphabet, 1 jeu électronique avec lettres de l’alphabet à insérer dans un boitier pour y entendre un mot débutant par la lettre choisie, des ballons gonflés sur lesquels on a inscrit des lettres au crayon feutre. Un enfant à la fois était invité à retrouver la lettre mentionnée sur un des ballons puis il lançait ce ballon aux autres. Le ballon devait faire le tour des participants. Une fois le tour complété, un nouvel élève a été invité à retrouver une deuxième lettre vedette sur un nouveau ballon et le faire circuler à nouveau. On pouvait aussi simplement pousser un ballon de notre choix dans les airs en disant à voix haute la lettre inscrite dessus puis l’échanger avec un voisin.

Chaque coin a été animé par un parent présent à la fête. Les enfants, par périodes de 5 à 10 minutes, ont fait le tour des 5 coins. On a terminé ensuite la fête par notre joyeux festin en nous amusant à manger notre lettre coup de coeur. On avait choisi, avant la fête, une lettre coup de coeur à reproduire en maïs soufflé et en réglisse. Les enfants ont eu à expliquer pourquoi ils aimaient autant cette lettre. Je vous donne quelques exemples des raisons mentionnées : Ex : C’est une lettre facile à écrire ex : la lettre l, c’est la première lettre de mon prénom ou de celui de ma soeur ou de mon frère, c’’est la première lettre du mot maman, je trouve qu’elle fait un son rigolo ex : le p qui fait le bruit d’un moteur qui pète. etc…

La fête du jour 100 m’a influencée pour créer quelque chose de semblable avec les lettres. Les enfants ont adoré. Je vous souhaite d’y trouver autant de plaisir que nous, si vous décidez de vous lancer dans ce projet.

Michèle Laliberté